Gen C : la génération YouTube selon Google

Comment Google considère t-il la Génération C, celle des hyper-connectés ? Quels outils de communication le géant du net nous suggère t-il d’utiliser ?

À l’origine, le terme Gen C ou Génération C provient d’une étude de Nielsen de 2012 et désigne une classe d’âge: les américains de 18-34 ans (nés entre 1978 et 1994).

Constituant 23 % de la population américaine, ils représentent 27% des consommateurs de vidéo en ligne et de visiteurs de blog ou de site de réseaux sociaux. 33% ont une tablette et 39% un smartphone.

Revenons rapidement sur la classification habituelle des différentes générations par ordre chronologique:
-la génération des Baby Boomers (1945-1960), celle du plein-emploi
-la génération X (1960-1980), celle qui a connu la crise
-la génération Y (1980-1995) : pas mieux que les X, mais ils sont digital natives.

Logiquement on devrait appeler la génération suivante, la génération Z, mais Nielsen utilise le terme génération C.

Les équipes de Google Think emploient Gen C dans un sens un peu différent : il ne s’agit pas seulement d’une classe d’âge mais d’un groupe de personnes liées par un état d’esprit. La Gen C est définie par ces 3 mots : création, connexion et communauté

L’article de Google Think est disponible ici:
http://www.google.com/think/research-studies/introducing-gen-c-the-youtube-generation.html

Évidemment quand il s’agit de données chiffrées, il faut se baser sur une tranche d’âge, mais quelque soit votre date de naissance vous pouvez vous reconnaître dans la génération C.

Gen-C
Cliquez pour télécharger la présentation de Google

Que nous dit Google de cette génération C ?

  • Elle est un état d’esprit
  • Elle a besoin de s’exprimer
    67% envoient des photos sur les réseaux sociaux
  • Elle détermine les modes
    Cependant ses membres sont très sensibles (85%) à l’avis des pairs pour les décisions d’achat
  • Elle constitue le gros des troupes des réseaux sociaux
    88% ont un profil sur les médias sociaux
  • Elle est 2x plus connectée à YouTube
    Elle regarde corollairement moins la télévision.
  • Elle est en permanence connectée à internet
    91% dort à côté se son smartphone
  • Elle regarde YouTube sur son smartphone autant que sur son PC
  • Elle aime l’originalité et discuter de ses centres d’intérêt
    Elle n’est d’ailleurs pas opposée à la publicité du moment qu’elle se sent concernée.

On en déduit donc, sans être un grand clerc, que pour toucher cette génération, si l’on a quelque chose à vendre ou à proposer, il faut utiliser dans la mesure du possible:
1. les réseaux sociaux
2. YouTube, qui est par ailleurs un réseau social, ou une extension de Google+, on ne sait plus très bien…

Bon, Google prêche pour sa paroisse et il y a d’autres hébergeurs de contenu vidéo comme Daily Motion, Viméo etc… mais c’est un conseil à ne pas négliger, si l’on dispose du temps et des moyens pour produire du contenu vidéo : c’est le vecteur idéal pour toucher la génération C.

Un autre article de Google Think permet de mieux comprendre les valeurs de la génération C.
http://www.google.com/think/articles/meet-gen-c-youtube-generation-in-own-words.html

  • Elle serait motivée par l’intégrité et honnêteté et la générosité
    Cela signifie que même si les membres de cette classe d’âge n’incarnent pas ces valeurs il se reconnaissent dans celles-ci. Il faut donc éviter de leur mentir et être généreux, notamment lorsque l’on délivre de l’information.
  • 55% sont connectés à 100 personnes ou plus sur les réseaux sociaux et 15% sont connectés à 500 personnes.
    Ça n’est pas très nouveau, mais cela rappelle qu’il faut essayer de toucher les fameux « influenceurs ». Même une personne lambda, si elle a plus de 500 contacts sur facebook ou sur twitter, est une cible de choix pour qui veut faire connaître sa marque, son produit. D’autant plus que la Gen C aime bien communiquer sur ses marques préférées.
  • Elle est créative: 42% postent des photos chaque semaine, 65% ont déjà uploadé une vidéo et 25% le font chaque semaine.
    Étonnamment le texte dit « seulement » 25%, ce qui est déjà beaucoup ! On en déduit que le principal concurrent du producteur de contenu est constitué par… les internautes !
  • Ce sont des curateurs et des partageurs: 50% parlent des vidéos qu’ils ont vues et 38% les partagent sur les réseaux.
    Pus d’1/3 considèrent YouTube comme leur principale source de divertissement et 46% pensent que YouTube est une alternative à la télé. On en revient à la conclusion du premier article et à l’importance de la vidéo comme canal de communication.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *