Après le point Godwin, le point chaton

C’est le week-end. J’ai envie décrire quelque chose de court et de distrayant. Donc, le point chaton.

Tout a commencé par un choc. Une image insoutenable provenant du compte Twitter de Nice-Matin.

La photo de chaton de trop. J’ai immédiatement fait un parallèle avec la loi de Godwin.

La loi de Godwin (énoncée par Mike Godwin) stipule que « as an online discussion grows longer, the probability of a comparison involving Nazis or Hitler approaches one » : quand une discussion en ligne prend de l’ampleur, la probabilité pour qu’une comparaison impliquant les Nazis ou Hitler apparaisse approche de 1.

Il est devenu par la suite courant sur usenet d’attribuer un point Godwin (+1) à toute personne se rendant coupable d’évocation abusive de l’hitlérisme au cours d’une discussion (en France l’expression point Godwin est utilisée un peu différemment, car on n’en connait pas bien l’origine, mais peu importe).

Et les community managers qui abusent des chatons, pourquoi n’auraient-ils pas droit à leur petite réprimande et à leur mauvais point ?

Avant de pouvoir attribuer un point vengeur il faut pouvoir se référer à une loi. Je propose donc une loi analogue à celle de Godwin :

La loi « chaton »

« Plus un Community Manager désespère d’obtenir un taux d’engagement correct sur les médias sociaux, plus la probabilité pour qu’il poste une photo de chaton approche de 1 »

Résistons à la tentation de mettre une photo de chaton quand nous sommes désespérés par les taux d’engagement ridicules de nos tweets et statuts Facebook. Et si nous récoltons un point « chaton », tant pis pour nous.

Note : le hashtag #pointchaton est utilisé par les twittos pour publier les photos de leurs compagnons à moustache.

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *